DSpace
 

Dépôt Institutionnel de l'Université Ferhat ABBAS - Sétif 1 >
Faculté des Sciences de la Nature et de la Vie >
Département de Biologie et Ecologie Végétale >
Mémoires de magistère >

Veuillez utiliser cette adresse pour citer ce document : http://dspace.univ-setif.dz:8888/jspui/handle/123456789/2496

Titre: Evaluation de l’effet anti-inflammatoire et antioxydant des extraits de Malva parviflora L.
Auteur(s): Meziti, Hicham
Mots-clés: Inflammation
Stress oxydatif
Malva parviflora
Anti-inflammatoire
Antioxydant
Date de publication: 19-jui-2018
Résumé: L’effet anti-inflammatoire et antioxydant de l’extrait méthanolique (E.Met) et de l’extrait aqueux (E.Aq) des feuilles de Malva parviflora a été investigué. L’administration par voie orale de 500 mg/kg et 360 mg/kg de E.Met ou E.Aq montre une inhibition significative de 41% et 36% respectivement de l’œdème de l’oreille induit par le xylène chez la souris. Ces effets sont comparable a celui de l’indométacine qui est un anti-inflammatoire standard. En outre, une inhibition significative de 57% de l’œdème de l’oreille induit par l’huile de croton a été observée chez les souris traitées localement par 2 mg/oreille de E.Met, ce qui est significativement supérieur à celui de l’indométacine. l’extrait aqueux ne montre aucune inhibition dans le même teste. De même L’administration oral de 500 mg/kg ou 360 mg/kg de E.Met ou E.Aq exercent une inhibition de 36% et 40% respectivement de la perméabilité vasculaire induite par l’acide acétique chez la souris. Ces deux résultats sont également comparables à ceux obtenus avec l’anti-inflammatoire standard. D’autr part, l’effet antioxydant des extraits des feuilles de Malva parviflora à été évalué en utilisant le teste du DPPH, le teste de chélation du fer ferreux. Les extraits E.Met et E.Aq ont monté un effet piégeur important vis-à-vis du radical DPPH avec des IC50 de 89,03 ± 2,65 µg/ml et 76,67 ± 0,29 µg/ml respectivement. Ces valeurs sont comparable à celle de l’antioxydant standard (BHT). Les deux extraits étudier possèdent également une activité chélatrice remarquable du fer ferreux avec des IC50 de 346,71 ± 7,25 et 42,26 ± 0,61 µg/ml pour E.Met et E.Aq respectivement. L’effet antioxydant des extraits des feuilles de Malva parviflora a été confirmé in vivo par le teste de la capacité antioxydante totale du sang chez la souris. L’administration quotidienne de E.Met et de E.Aq durant trois semaines entraîne une amélioration dose dépendante de la capacité antioxydante totale. En conclusion, l’activité anti-inflammatoire et antioxydante des extraits des feuilles de Malva parviflora montre que cette plante possède un fort pouvoir pharmacologique, ce qui supporte sont usage traditionnel médicinal et culinaire.
URI/URL: http://dspace.univ-setif.dz:8888/jspui/handle/123456789/2496
Collection(s) :Mémoires de magistère

Fichier(s) constituant ce document :

Fichier Description TailleFormat
these complette.doc34,1 MBMicrosoft WordVoir/Ouvrir
View Statistics

Tous les documents dans DSpace sont protégés par copyright, avec tous droits réservés.

 

Valid XHTML 1.0! Ce site utilise l'application DSpace, Version 1.4.1 - Commentaires