DSpace
 

Dépôt Institutionnel de l'Université Ferhat ABBAS - Sétif 1 >
Faculté des Sciences de la Nature et de la Vie >
Département de Biochimie >
Thèses de doctorat >

Veuillez utiliser cette adresse pour citer ce document : http://dspace.univ-setif.dz:8888/jspui/handle/123456789/1862

Titre: Activités anti-inflammatoire, anti-oxydante et antimicrobienne de l’extrait aqueux de Limoniastrum guyonianum
Auteur(s): BENKHALED, Abderrahim
Mots-clés: Limoniastrum guyonianum, , , .
aqueous leaves extract
phytochemistry
toxicity and pharmacological activities
السمیة
المستخلص المائي للأوراق
الخصائص الدوائیة
لكیمیاء النباتیة
Date de publication: 31-mai-2018
Résumé: Ce travail a été consacré à l’étude phytochimique, toxicologique et de certaines activités pharmacologiques (antioxydante, anti￾inflammatoire, analgésique, antipyrétique, thrombolytiques et antibactérienne) de l’extrait aqueux des feuilles de L. guyonianum. Les résultats de l’analyse phytochimique ont montré une richesse de la plante en polyphénols (64.3 µg/mg EAG/mg Ex), en flavonoïdes (34.1 µg EQ/mg Ex) et plus particulièrement en tanins (63.25 µg EAT/mg Ex). L’analyse par HPLC-TOF/MS a montré la présence prépondérante d’acide fumarique, d'acides phénoliques, de flavones aglycones, de catéchine (flavanol) et de naringine (flavanone glycosilé) à l’état de traces. Les tests de toxicité in vivo et sur globules rouges ont montré l’innocuité de l’extrait. L’évaluation du pouvoir antioxydant in vitro par les tests de DPPH, ABTS, β-carotène, FRAP, β carotène et chélation de fer et in vivo contre le stress oxydatif induit par le nickel a montré le potentiel antioxydant de l’extrait. L'extrait s'est avéré plus efficace que la vit C dans la réduction de l’effet hématotoxique du nickel et ceci de manière dose-dépendante. D’autre part, l’extrait aqueux a inhibé de façon significative l’évolution de l’œdème la patte (74.0 %) et de l’oreille (86.15 %) ce qui démontre la présence de substances à potentiel anti-inflammatoire élevé. Le criblage de l’effet analgésique périphérique de l’extrait a été confirmé par le test de Koster (63.0 %) et par analgésimètre (287.48 %). Par ailleurs, un faible pouvoir analgésique central morphine-like est enregistré par le test de Tail Flick aux doses étudiées. De surcroît, l’extrait a réduit l’hyperthermie provoquée par l’injection de la levure mais son effet antipyrétique est moins efficace que celui du paracétamol. L’extrait s’est montré avoir également des propriétés thrombolytiques (30.08 %). Enfin, on note les effets antibactériens de l’extrait, particulièrement contre Staphylococcu epidermidis et Micrococcus luteus (CMI = 01.25 mg/ml). En conclusion, cette étude a permis de dévoiler des propriétés pharmacologiques et thérapeutiques très prometteuses de l’extrait aqueux des feuilles de L. guyonianum pour être concrétiser en biopharmaceutique
URI/URL: http://dspace.univ-setif.dz:8888/jspui/handle/123456789/1862
Collection(s) :Thèses de doctorat

Fichier(s) constituant ce document :

Fichier Description TailleFormat
Thèse de Doctorat Benkhaled2018.pdf12,22 MBAdobe PDFVoir/Ouvrir
View Statistics

Tous les documents dans DSpace sont protégés par copyright, avec tous droits réservés.

 

Valid XHTML 1.0! Ce site utilise l'application DSpace, Version 1.4.1 - Commentaires