DSpace
 

Dépôt Institutionnel de l'Université Ferhat ABBAS - Sétif 1 >
Faculté des Sciences Economiques, Commerciales et des Sciences de Gestion >
Département des Sciences Commerciales et des Sciences de Gestion >
Thèses de doctorat >

Veuillez utiliser cette adresse pour citer ce document : http://dspace.univ-setif.dz:8888/jspui/handle/123456789/1815

Titre: ANALYSE ECONOMIQUE DES OBSTACLES A LA PRODUCTIVITE Cas de l’Entreprise Publique Economique Algérienne
Auteur(s): Akki Alouani, Aoumeur
Date de publication: 27-mai-2018
Résumé: La productivité industrielle d’un pays est l’un des déterminants essentiels de sa prospérité. L'injection de fonds publics dans l'économie ne peut à elle seule assurer une croissance durable de cette productivité. C'est par une croissance à long terme de la Productivité Totale des Facteurs (PTF) des entreprises du secteur productif, et particulièrement manufacturier, que la prospérité économique est obtenue. L'Algérie n'a pas connu de croissance positive de la PTF de ses structures industrielles malgré d'énormes sacrifices en investissements en capital physique et humain, et cela, depuis la première décennie d'après son indépendance en 1962. La cause principale de la mauvaise performance du système productif algérien est son environnement. L'entreprise étant un sous système de cet environnement, elle ne peut utiliser que les facteurs de production et de productivité puisés dans cet espace pour fournir des produits et services destinés totalement à ce même espace. C'est par une approche systémique qu'on a voulu démontrer la responsabilité de l'environnement-système dans la crise actuelle du système productif public national. C'est uniquement par ce type d'approche que la sortie de crise peut être envisagée. Toute action qui ne cherche pas l'adéquation entre tous les sous-systèmes, n'est que replâtrage, et ne peut qu'enfoncer encore plus l'ensemble dans une crise insoluble. La mauvaise qualité de l'environnement algérien, qu'il soit économique, politique, culturel ou social, a été un obstacle à une combinaison efficace et efficience des ressources par le système productif public, ou privé d'ailleurs, national. Il est à l'origine de la crise du système productif algérien, et même de la société, dans son ensemble. Le retrait total de l'Etat du secteur productif s'est avéré, après la dernière expérience de l'ouverture totale de l'économie à la concurrence, être une source de désinvestissement généralisé dans le secteur manufacturier national et de la prolifération de l'informel et de la corruption. L'Etat est tenu de tracer une stratégie nationale de développement, de créer un environnement adéquat pour permettre le jeu des forces du marché. Néanmoins, il doit veiller à ce que la dynamique du marché va dans le sens de sa stratégie, en intervenant, chaque fois que cela est nécessaire, pour corriger ses déviations. L'Etat doit aussi intervenir directement dans la production dans les activités stratégiques, pour protéger l'économie nationale des convoitises étrangères ; ou dans celles qui n'ont pas de rendement privé, si elles sont indispensables pour réussir sa stratégie de développement. Il s'agit surtout des services de support aux secteurs productifs ou des industries en extinction, qui emploient beaucoup de main d'oeuvre (industries dites du 'couchant'), et enfin, des industries d'avenir, qui demandent beaucoup d'investissement en Recherche et Développement, mais avec une rentabilité immédiate incertaine ou même nulle (industries dites 'du levant'). Le rôle de l'Etat dans la dynamique de développement du pays est encore plus important qu'avant. Il doit prendre le gouvernail, montrer et défricher le chemin pour que les ressources que recèle le pays soient utilisées efficacement pour le développement économique et social de ses citoyens. Avec la mondialisation des marchés, l'attrait des IDE est essentiel pour attirer la connaissance et le savoir nécessaires à l'insertion du pays dans un marché mondial de quelques milliards de consommateurs en mettant en relief ses avantages comparatifs qui le rendront compétitif et attractif malgré la concurrence.
URI/URL: http://dspace.univ-setif.dz:8888/jspui/handle/123456789/1815
Collection(s) :Thèses de doctorat

Fichier(s) constituant ce document :

Fichier Description TailleFormat
Aoumeur AKKI ALOUANI.rar6,66 MBWinrarVoir/Ouvrir
View Statistics

Tous les documents dans DSpace sont protégés par copyright, avec tous droits réservés.

 

Valid XHTML 1.0! Ce site utilise l'application DSpace, Version 1.4.1 - Commentaires