DSpace
 

Dépôt Institutionnel de l'Université Ferhat ABBAS - Sétif 1 >
Faculté des Sciences de la Nature et de la Vie >
Département de Biologie et Ecologie Végétale >
Thèses de doctorat >

Veuillez utiliser cette adresse pour citer ce document : http://dspace.univ-setif.dz:8888/jspui/handle/123456789/1287

Titre: Localisation et quantification du prélèvement minéral le long des racines et conséquence sur la mobilisation des éléments minéraux
Auteur(s): MESLEM, MESSAOUD
Mots-clés: Rhizosphère
racines
carence
éléments minéraux
phosphore
acidification
blé dur
Date de publication: 16-avr-2018
Résumé: Cette Etude se concentre sur trois éléments de la rhizosphère: fonctionnement des racines selon les conditions environnementales ; biodisponibilité du P dans les sols des H.P.S. ; réponses de génotypes de blé dur à la déficience en P. Ce travail montre que les flux des éléments minéraux et les modifications de pH changent considérablement selon les conditions environnementales, les espèces végétales, le statut physiologique et la position le long de la racine. L'intensité et la direction des flux d'ions ainsi que les variations de pH changent nettement dans l'environnement racinaire. Une telle hétérogénéité de fonctionnement des racines a un effet considérable sur la chimie globale de rhizosphère. Une analyse de la fraction biodisponible du phosphore total de sols des Hautes Plaines Sétifiennes a été réalisée sur la base des connaissances les plus récentes relatives aux mécanismes physico-chimiques et biologiques mis en jeu lors du processus d’absorption. Ces sols se caractérisent par une capacité de la phase solide à réagir avec les ions phosphate dans la solution qui se situe parmi les plus élevée. La concentration des ions phosphate dans la solution est particulièrement faible. Les flux d'ions phosphate entre phases solide et liquide seraient insuffisants pour enrichir la solution du sol, dont la concentration est faible, en ions phosphate et assurer de manière satisfaisante la nutrition phosphatée des cultures. Les temps de séjour moyen des ions phosphate dans la solution de sol sont très courts. Les transferts des ions P entre la phase solide du sol et sa phase liquide, sont très lents et ne permet pas aux racines des plantes de s'alimenter correctement même avec des apports de P. Les flux de protons mesurés montrent que les variétés étudiées ont des comportements différents, indépendamment de la déficience ou suffisance en phosphore. Elles alcalinisaient la solution nutritive. La déficience en P affecte négativement les paramètres racinaires et aériens mesurés. Les variétés locales sont, en majorité, les moins affectées.
URI/URL: http://dspace.univ-setif.dz:8888/jspui/handle/123456789/1287
Collection(s) :Thèses de doctorat

Fichier(s) constituant ce document :

Fichier Description TailleFormat
MMESSAOUDESSAOUD MESLEM.rar2,59 MBWinrarVoir/Ouvrir
View Statistics

Tous les documents dans DSpace sont protégés par copyright, avec tous droits réservés.

 

Valid XHTML 1.0! Ce site utilise l'application DSpace, Version 1.4.1 - Commentaires